exhibitions

Pushpamala N.

  • 01.03.2013 - 20.04.2013|

Parallèlement à son exposition personnelle à la galerie, Pushpamala N. participera à l’exposition « Histoires parallèles : Pays mêlés » (commissariat Pi :es-Alain Buffard), Chapelle des Jésuites, Nîmes du 7 mars au 28 avril.

Deuxième exposition personnelle en France, à la galerie Zürcher, de Pushpamala N. (née en 1956), artiste originaire de Bangalore où elle vit. Photographe, cinéaste, connue pour ses positions "féministes" en Inde, elle réalise des performances qui constituent essentiellement le support de son œuvre. Elle se met en scène sous diverses identités : une démarche d’appropriation qui fait penser aux incarnations multiples de Cindy Sherman, version indienne. Son répertoire interprète tantôt les rôles sociaux de la femme en Inde, tantôt revisite la dramaturgie historique et religieuse propre à la culture indienne. Ici, Pushpamala joue un drame passionnel inspiré par l’épopée du Ramayana. L’histoire est la suivante : le dieu Rama a été banni de son royaume suite aux machinations de sa belle-mère Kaikeyi qui veut mettre son propre fils sur le trône. Sa femme Sita et son frère Lakshmana le suivent dans son exil au cœur d’une forêt sauvage. Quatorze ans plus tard, Surpanakha, la déesse démoniaque gardienne de la forêt, prend la forme d’une séduisante jeune femme pour attirer les jeunes princes mais ceux-ci s’en moquent et alors que dépitée et furieuse elle plonge pour attaquer Sita, elle est sévèrement punie par Lakshmana. Blessée, Surpanakha s’adresse à son frère le puissant roi démon Ravana et pour se venger l’incite à violer la princesse Sita. Pushpamala incarne successivement les scènes "clés" du Ramayana en neuf « tableaux » photographiques et une vidéo. Pushpamala puise dans le langage de formes du théâtre et du cinéma indiens à leurs débuts, utilisant des costumes et des décors hybrides qu’elle considère comme la première expression de l’époque moderne : « Je me réfère aux peintures d’histoire de Ravi Varma qui datent de la fin du XIXe siècle, mais aussi à L’Enlèvement des Sabines de Poussin, au Cauchemar de Füssli comme aux premiers films ethnographiques et aux films d’animation ou encore au cinéma du premier réalisateur indien Dadasaheb Phalke. J’utilise un éclairage expressionniste pour rendre compte du caractère psychologique du drame qui se joue. Ainsi la vidéo qui présente la princesse Sita chassée par le démon Ravana est comme le fragment d’un rêve ou d’un cauchemar à répétition. »

Des photographies de Pushpamala N. ont été présentées à Paris à l’exposition India in all its Senses à L’Espace Culturel Louis Vuitton (2006) et à l’exposition Paris, Mumbai, New Delhi au Centre Pompidou (2011). Après Bombay (Chemould Prescott Gallery) et New Dehli (Nature Morte Gallery) l’exposition Avega, The Passion est présentée à Paris, Galerie Zürcher.


Expositions personnelles récentes (sélection) :
2012 : Avega, The Passion - Chemould Prescott Road, Bombay 
 ; The Return of the Phantom Lady (Sinful City) - Nature Morte, The Oberoi Gurgaon, Gurgaon (Inde) 
 ; Avega, The Passion - Nature Morte, New Delhi / 2008 : Paris Autumn - Bose Pacia Gallery, New York et Nature Morte, New Delhi ; Streetside Theatre, Media Wave Festival, Gyor (Hongrie) / 2006 : Pushpamala N., photo performance - Nature Morte, New Delhi, Bose Pacia, Milan, Espace Croise, Roubaix ; Paris Autumn, video and photo installation - Galerie Zurcher, Paris ; Native Women of South India : Manners and Customs, photo-performance avec Clare Arni - Bose Pacia Gallery, New York.

Expositions de groupe (sélection) :
2013 :The Sahmat Collective : Art and Activism in India since 1989 - Smart Museum of Art, Chicago / 2012 : Salon Zürcher - Zürcher Studio, New York ; The Subjective Object - Grassi Museum, Leipzig ; India- Lado a Lado - SESC Belezinho (Brazil) / 2011 : Paris, Mumbai, New Delhi - Centre Pompidou, Paris ; SAMTIDIGT – Helsinki City Art Museum, Helsinki / 2010 : IP Detournement, project Tania Bruguera - Voir and Revoir, Centre Pompidou, Paris ; The Empire Strikes Back : Indian Art Today - Saatchi Gallery, Londres ; Where Three Dreams Cross - Whitechapel Gallery, Londres et Winterthur Fotomuseum / 2009 : Chalo ! India : A New Era of Indian Art - National Museum of Contemporary Art, Séoul et Essl Museum, Vienne / 2008 : Theatre of Life - Mori Museum, Tokyo / 2006 : India in all its Senses - Louis Vuitton, Paris ; Film and Video 1913-2006 - Tate Modern, Londres / 2005 : Indian Summer - ENSBA, Paris.

cross