exhibitions

Marc Desgrandchamps

  • 07.09.2013 - 19.10.2013|

Cette nouvelle exposition de Marc Desgrandchamps organise la confrontation de tableaux réalisés entre 1987 et 2013. La pertinence de ce travail introspectif est justifiée par les expositions à caractère « rétrospectif » dont Marc Desgrandchamps a fait l’objet au Musée d’art moderne et contemporain de Lyon en 2004 ; au Musée national d’art moderne (Centre Georges Pompidou) en 2006 ; au Musée d’art moderne de la Ville de Paris en 2011 ; à la Biennale de Shanghai en 2012 ; à la Fondation Salomon au printemps-été 2013.

Marc Desgrandchamps définit son parcours comme un « développement » et citant le philosophe Althusser « un processus sans sujet ni fin ». Ses tableaux sont en général dépourvus de titre : paysages anonymes, ils rassemblent maints détails de la vie ordinaire que l’artiste qualifie d’« équivoques ». Les ombres y sont parfois plus appuyées que les figures qui les portent, lesquelles se résument essentiellement à des postures, à des attitudes. Leurs origines sont diverses : un tableau classique (Poussin) ou moderne (Max Beckmann), le plan séquence d’un film d’Antonioni ou de Chris Marker par exemple, une page de magazine ou encore une simple photo prise par l’artiste lui-même pour capter un mouvement dans une certaine lumière : « une scène stimulante pour la réalisation d’une peinture ».(1)


(1) Marc Desgrandchamps, « Peindre la vie moderne », conférence donnée à l’Ecole supérieure des arts décoratifs de Strasbourg, 13 janvier 2010.

cross